[ACTION COLLECTIVE] Appui à la prévention des risques chimiques en milieu agricole

Agriculteurs, vous vous interrogez sur la prévention des risques chimiques au sein de votre exploitation ?

Mes pratiques professionnelles sont-elles risquées ?
Quelles sont les situations à risques auxquelles je suis exposé.e ?
Quelle est la dangerosité des produits que j’utilise ?
Quels sont les moyens de préserver ma santé et celle de mes salariés ?

Dans le cadre du développement de sa politique agricole, DOUAISIS AGGLO en partenariat avec l’Aract, vous propose de participer à une action collective (1 groupe de 5 à 6 agriculteurs) sur une durée courte (moins de 5 jours entre septembre et décembre 2021) afin de :

➲ Comprendre vos pratiques et échanger ensemble sur leurs limites (les situations d’exposition, la gestion des aléas, etc,…)
➲ Mettre sur la table les dilemmes de la prévention (les commandes de produits, l’utilisation des EPI, le rôle des conseils,etc)
➲ Co-construire des pistes d’action (bonnes pratiques, relations avec les riverains, etc)

Vous êtes intéressé.e.s mais vous êtes très sollicité.e.s et vous avez peu de temps à nous consacrer ?
Priorité à l’activité : nous nous adaptons à vos contraintes !

Vous souhaitez plus de renseignements ? Contactez sans engagement de votre part :
Jason Sauvé, Chargé de mission Aract au 0761850833- j.sauve@anact.fr

Xavier Leroy, Chargé de mission Aract au 0609343583 – x.leroy@anact.fr

Cette action collective gratuite est menée dans le cadre du programme d’actions AGRICAD

▶️ Télécharger le flyer

[Offre de services] Qualité de vie au travail et risques psychosociaux dans les structures de l’ESS

Un grand chantier se lance en Hauts-de-France en faveur des structures impactées par les nouveaux enjeux relatifs à la Qualité de Vie et des Conditions de Travail (QVCT) mis en lumière par la crise sanitaire.

L’Aract, l’UDES et le LMA se mobilisent pour accompagner et outiller les dirigeant.e.s et leurs salarié.e.s de l’ESS pour garantir la QVCT et prévenir les risques psychosociaux dans un contexte de crise.

Deux parcours d’accompagnement s’offrent aux dirigeant.e.s  et aux entreprises de l’ESS durant le second semestre de 2021.

 

  Pour en avoir plus, téléchargez la plaquette de présentation : Plaquette de présentation

 

[Action collective] Accompagnement aux relations sociales pour les structures du médico social

Le secteur médico-social est vivement impacté par la pandémie. Le dialogue social, les relations de travail constructives… et l’efficacité qui y est associée en pâtissent durement.
Les structures du médico-social connaissent aussi de nombreux projets de transformation (organisations, transitions managériales…) dans la période. Ces situations complexes peuvent vite être difficiles à vivre pour tous les acteurs.
Les enjeux touchent autant l’évolution des pratiques professionnelles, l’adaptation au contexte dégradé que le besoin de co-construire des organisations du travail qui préservent les conditions de travail et l’efficacité de l’action.

L’Aract Hauts de France, en partenariat avec l’ARS Hauts-de-France, propose aux structures médico-sociales des Hauts-de-France de rejoindre un accompagnement collectif gratuit.

Téléchargez le flyer de présentation de l’action collective

▶️ AC_ARESO_ARS_VF.pdf

[Action collective] Mieux mobiliser le CSE en période de crise

Le CSE est une création récente dans les entreprises avec encore peu de pratique du dialogue social au sein de l’instance.
La crise sanitaire a montré l’importance de travailler avec le CSE sur les enjeux de :

– l’adaptation de l’organisation
– la prévention des risques Covid
– la continuation du plan de continuité de l’activité et de son ajustement
Nous vous proposons une action collective pour consolider les expériences réalisées pendant cette pé-riode et pour les ré-investir dans le futur.
Vous souhaitez professionnaliser votre CSE ? Cet accompagnement collectif gratuit est fait pour vous !

 

Télécharger le flyer de présentation de l’action collective

▶️ AC_CSE.pdf

 

▶️  Remplir la fiche d’intention

 

Action collective “Du télétravail contraint au télétravail concerté “

Le 16 mars 2020, dans beaucoup d’entreprises, le télétravail s’est imposé comme la seule alternative possible pour assurer, au moins en partie, la continuité de l’activité.

Ce télétravail « contraint» a pu être vécu difficilement par nombre de salariés parce qu’effectué dans des conditions inappropriées (suivi de la scolarité des enfants, matériel inadapté, manque d’espace … ).

Mais l’expérience a aussi révélé de nombreux avantages en termes de Qualité de vie au Travail et de performance et suscite de nombreuses attentes de la part des salariés et des employeurs.

Pour un certain nombre de ces entreprises, la pratique raisonnée est désormais envisagée dans la durée. Il s’agit de passer d’un télétravail mis en place dans l’urgence à un télétravail discuté, organisé et formalisé.

Comment capitaliser sur les enseignements de la crise ? En quoi cette période de travail à distance a-t-elle fait évoluer les mentalités ? Faut-il remettre les anciens accords de télétravail en place ou les modifier ? Comment accompagner salariés, encadrement et direction et les former à ces nouvelles méthodes de travail ?

Pour répondre à ces questions nous vous proposons une offre de service

NOTRE OFFRE DE SERVICE

Un acccompagnement gratuit

Vous avez expérimenté le télétravail durant la crise sanitaire ? 

Aujourd’hui, vous souhaitez pérenniser ce nouveau mode d’organisation et être accompagné pour mener à bien votre projet.

L’Aract Hauts de France vous propose un accompagnement collectif sur le thème du télétravail.

Télécharger le flyer de présentation >

 

Webechanges, 1 fois par mois   

Comment les entreprises et leurs salariés vivent la reprise et le télétravail et comment préparent-ils les changements profonds que cette période particulière a sur le monde du travail ?

 Ces webechanges mensuels ont pour objectif :

  • de faire le point sur le contexte actuel de développement du télétravail, d’aborder les perspectives , enjeux et méthode pour maintenir durablement des modalités de travail à distance.
  • De participer à des échanges constructifs, permettant collectivement de réfléchir à vos actions, afin de préserver la continuité de l’activité de l’entreprise et la santé des salariés.

 

Télécharger le flyer de présentation >

 

 

Guide méthodologique : Conduire un projet d’amélioration des Conditions de Travail dans le secteur de l’agroalimentaire.

Ce guide a pou but de vous aider à vous poser les bonnes questions pour réussir un projet d’investissement en y intégrant la prévention des risques.

Vous avez un projet d’investissement, d’aménagement de votre système de production (bâtiments, lignes de production, outils/machines, organisation du travail), autant d’opportunités dans lesquelles la prévention doit trouver sa place.

Vous avez intérêt à vous situer dans un processus de réflexion en amont plutôt que d’intervenir après, une fois que les projets sont en phase d’application.

Guide Conduire un projet d’amélioration des Contions de Travail dans l’agroalimentaire – 2015

 

Proposition d’accompagnement Qualité de Vie au Travail : Démarche Gestion des Perspectives Sociales

Proposition d’accompagnement Qualité de Vie au Travail : Démarche Gestion des Perspectives Sociales (GPS) 

Avec la démarche Gestion des Perspectives Sociales (GPS), les entreprises et les administrations disposent d’un outil simple et abordable d’évaluation de la satisfaction des salariés au travail. Description d’une démarche participative qui permet d’identifier les actions à mener.

Objectifs

Promouvoir et développer la qualité de vie au travail représente pour l’entreprise des leviers d’attractivité, de fidélisation des salariés, de développement de sa performance.

La démarche Gestion des Perspectives Sociales (GPS) vise à prendre en compte les attentes de tous les salariés/agents du secteur public et à connaître leur satisfaction au travail dans le cadre d’une action globale d’amélioration de la qualité de vie au travail.

Orientée autour de 4 grands thèmes (l’entreprise/ l’administration, le travail, les relations et les perspectives professionnelles), la mesure permet d’identifier des pistes de progrès adaptées aux besoins de l’entreprise/administration, pour une réelle amélioration de l’organisation et des conditions de travail.

Modalités

La mise en place d’un comité de pilotage

La démarche repose en premier lieu sur la constitution d’un comité de pilotage paritaire (composé de représentants de la direction et de salariés/agents), qui soit, dans la mesure du possible, représentatif de l’ensemble des catégories de salariés/agents.

Les fonctions du comité de pilotage :

  • informer et communiquer sur la démarche auprès de l’ensemble du personnel
  • distribuer les questionnaires
  • impulser les retours de questionnaires vers l’Aract
  • analyser les résultats de la mesure avec l’appui de l’intervenant de l’Aract
  • prioriser les pistes d’action retenues à l’issue de la lecture des résultats
  • organiser la restitution finale aux personnels.

Le questionnaire

Le questionnaire comporte 31 questions, plus une question ouverte. ll a fait l’objet d’une validation statistique en partenariat avec le laboratoire de Psychologie du travail de l’Université Victor Segalen de Bordeaux II.

Il est distribué aux salariés/agents sur la base de modalités définies par le comité de pilotage. Les salariés/agents ont environ deux semaines pour faire remonter un maximum de réponses à l’Aract au moyen d’une enveloppe T (pré-affranchie), avec pour objectif de tendre vers un taux de réponse de 100 %. D’une façon générale, le taux de réponse des entreprises fluctue entre 55 % et 100 %, la moyenne se situant aux alentours de 70 % de répondants.

A l’issue de la première semaine, un point d’étape peut être organisé entre l’animateur du comité de pilotage et l’ARACT pour informer celui-ci du taux de retour à mi-parcours.

En fonction des informations, les membres du comité de pilotage peuvent prendre des initiatives pour impulser une nouvelle dynamique et ainsi augmenter le nombre de répondants. Les réponses sont ensuite traitées par l’Aract, et restituées au comité de pilotage qui les discutera, les explicitera, les mettra en lien avec les réalités de l’entreprise/administration et pourra évoquer des pistes d’action.

Le déroulement

Les engagements réciproques

En signant la Charte d’Engagement GPS, l’entreprise/administration s’engage à ce que les résultats soient restitués à l’ensemble des salariés/agents, sous une forme dont le choix lui appartient, et qui sera à valider avec le comité de pilotage.

L’Aract garantit une totale confidentialité des réponses de chaque salarié/agents, l’impartialité vis-à-vis des stratégies d’action de l’entreprise/administration, et l’objectivité des résultats restitués au comité de pilotage.

Le coût pour l’entreprise

Contribution financière du bénéficiaire.

Le calendrier

Les délais sont fonction des disponibilités de l’entreprise et de celles de l’Aract. Les dates à fixer concerneront :

  • Une première rencontre visant à expliciter à l’entreprise/administration/association les objectifs de la démarche, la constitution et la composition du comité de pilotage nécessaire à la démarche
  • Une réunion de présentation de la démarche au comité de pilotage (1/2 j), pour répondre aux questions et interrogations des différents acteurs, organiser la mesure, et identifier une personne ressource qui sera l’interlocuteur de l’Aract
  • Une réunion de restitution des résultats de la mesure aux membres du comité de pilotage (environ 1j)
  • Une réunion du comité de pilotage destinée à construire les bases d’un plan d’action (priorités, analyses complémentaires….) (1j)

Sur demande, l’Aract peut également assister les membres du comité de pilotage lors de la restitution des résultats à l’ensemble des salariés.

Pour en savoir plus, contacter l’Aract : hautsdefrance.aract@anact.fr

dispositif_gpsv4.pdf Offre de service GPS