L’approche “genre” comme soutien à la prévention. L’exemple français

Depuis 2008, en France, le réseau de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) a développé un modèle d’analyse des inégalités de santé et de carrière entre les femmes et les hommes.

Ce modèle a inspiré l’adoption, en août 2014, d’une loi dite de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Les entreprises de plus de 50 salariés doivent désormais fournir des indicateurs en santé et sécurité au travail selon le sexe et prendre en compte lors de l’évaluation des risques l’impact différencié aux expositions en fonction du sexe.

Télécharger le PDF : aract-genre-et-prevention